Triumph

Pièces détachées Triumph TR3 - TR2 - TR4 - TR4A IRS - TR250 - TR6

Pièces et accessoires pour Triumph TR et Spitfire

C'est en 1885 que Siegfried Bettmann s'installe à Coventry en Angleterre. Il commence par vendre des motos sous le nom de Triumph puis fonde la Triumph Cycle Company en 1886. Un an plus tard il prend un associé venu lui aussi d'Allemagne, Johann Moritz Schulte. C'est sous l'impulsion de Schulte que Bettmann se lance dans la fabrication de motos. 

L'aventure des Voitures Triumph démarre en 1921 avec le rachat de la Dowson Car Company. La première Triumph produite fut la Triumph 10/20 suivie en 1927 de la Triumph Super 7. Parmi les plus performantes et les plus luxueuses voitures de sport de l'entre deux guerres sortent de l'usine Triumph. Malheureusement, le krach de 1929 et les difficultés qui suivirent fragilisèrent la société Triumph. En 1936, la société en grande difficulté fut rachetée par Th. W. Wards et les installations servirent, entre autres, à produire des chasseurs bombardiers Mosquito.

C'est Sir John Black, directeur des automobiles Standard, qui ressuscita Triumph. L'aventure qui nous intéresse particulièrement, celle des Triumph Roadsters ou TR, commence au salon automobile d'Earl's Court de 1950 avec la présentation d'un prototype futuriste de voiture de sport. Ce dernier fut même construit à deux exemplaires. Deux ans plus tard c'est la création d'un autre prototype, la 20 TS ou TR1 pour certains. Elle reçoit le châssis de la Standard 10 conçu avant-guerre et une version modifiée du moteur équipant les tracteurs Ferguson.

C'est le départ du plus grand succès commercial de Triumph avec l'avènement des TR. Ce sont des voitures de sport abordables, performantes et au pouvoir de séduction sans égal. 90% d'entre eux ayant été exportés, ces petits roadsters feront rêver les automobilistes du monde entier et feront beaucoup pour l'image de l'industrie automobile Britannique d'après-guerre.

C'est la Passion de Gilles pour les TR qui a conduit à la création de Betaset en 1991. Depuis cette date, l'équipe Betaset choisit, distribue et fabrique parfois, des pièces pour restaurer et entretenir les TR de toutes les générations.

Triumph 
Triumph


  • TR2-TR3-3A-3B

    Pièces détachées Triumph TR3 - TR2 - TR3A - TR3B

    Pièces détachées Triumph TR2, TR3, TR3A

    L'histoire internationale de la petite sportive Anglaise démarre lorsque Harry Webster assisté de John Turnbull et Ken Richardson reprend le design de la TR2 puis de la TR3.

    La Triumph TR2 est déjà une vraie sportive anglaise, produite de 1953 à 1955. En octobre 1955, la calandre type boite à oeufs devient l'emblème de la TR3. Cette version, gros carburateurs H6 et culasse redessinée pour Le Mans porte la puissance à 95 BHP. En 1957, dotée de sa calandre large la TR3A fait son apparition.

    La TR2 puis la TR3 et ses évolutions TR3A et TR3B ont avant tout séduit l'Amérique. Sur 13377 TR3 vendues entre 1955 et 1957, seules 1286 sont écoulées sur le marché Britannique.

    À l'époque les TR2 et TR3 sont de superbes mécaniques abordables au style incomparable. Le robuste moteur Massey Fergusson, amélioré par deux carburateurs SU, offrira aux Triumph TR2, TR3, TR3A une puissance et un couple qui décoiffent !

    La passion de l'équipe Betaset pour la Triumph TR3 n'a d'égal que le vaste stock de pièces disponibles immédiatement et choisies avec enthousiasme depuis 1991 ! 

     Mémo technique TR2, TR3, TR3A, TR3B

  • TR4 / 4A IRS

    Pièces détachées pour Triumph TR4 - TR4A - TR4A IRS

    Pièces détachées pour votre Triumph TR4, TR4A IRS

    La Triumph TR4, dessinée par Michelotti, fut présentée au salon automobile de Londres en 1961. Cette nouvelle venue dans la famille des Triumph TR fut avant tout une révolution esthétique. Elle apporta cependant sont lot de nouveautés techniques comme la direction à crémaillère, la boite de vitesses entièrement synchronisée et le réalésage de 86mm devenu standard. 

    La TR4 abandonne son tableau de bord métallique blanc au profit d’une planche de bord en noyer avec l’arrivée en 1965 de la TR4A IRS.

    La TR4A IRS c’est avant tout l’arrivée de la nouvelle suspension arrière indépendante. Sans être révolutionnaire c’une grande avancée pour les voitures sportives de cette catégorie. Cette innovation permet à la TR4A IRS de prendre de l'avance sur ses concurrentes directes de l'époque, à savoir les MGB et Austin-Healey 3000. 

    C’est le 2 aout 1967 après 14 ans de production que la dernière TR4A IRS laisse la place à la TR250 et son tout nouveau moteur 6 cylindres.

    Betaset, spécialiste des pièces Triumph depuis 1991 a le plaisir toujours renouvelé de mettre à votre service son important stock de pièces pour Triumph TR4 disponibles immédiatement !

  • TR250, TR5, TR6

    Pièces détachées Triumph TR6

    Pièces détachées pour Triumph TR250 TR5 TR6

    L’arrivée de la Triumph TR5 en 1967 marque la fin de la mutation de la gamme TR. La carrosserie change grâce à Michelotti avec la TR4 puis le châssis avec la TR4A IRS et enfin le moteur qui devient un 6 cylindres avec la TR5 / TR250.

    Produites seulement d’août 1967 à septembre 1968, il n’y a eu que 2947 exemplaires vendus en Europe. les TR5 sont aujourd’hui des voitures rares et donc très désirables pour les collectionneurs. 

    La TR250, qui est une TR5 modifiée pour le marché Américain et ses normes anti-pollution, a quant à elle été produite à 8 484 exemplaires. Moins rare que la TR5 Européenne, elle est équipée de carburateurs double corps Zenith Stromberg. Elle perd 35 Ch dans l’opération mais remporte un franc succès de l’autre côté de l’atlantique.

    C'est en janvier 1969 que les TR5 et TR250 laissent la place à la TR6. Ses ailes avant, la calandre et l'arrière ont été restylés par Karmann. La TR6 Dépassera en nombre de ventes les précédentes générations de TR. De janvier 1969 à juillet 1976, 94 619 TR6 seront fabriquées. 86 249 seront destinées à l’export et seules 8 370 seront réservées au marché britannique.

    Betaset, spécialiste des pièces Triumph depuis 1991 a le plaisir toujours renouvelé de mettre à votre service son important stock de pièces pour Triumph TR6, TR5 et TR250 disponibles immédiatement !

  • Spitfire MK 1 / 2 / 3

    Pièces détachées pour Triumph Spitfire MKI, MKII, MKIII

    La Spitfire a bien failli ne pas voir le jour. C'est Leyland qui a sauvé le projet après le rachat de Triumph. Retrouvé sous un drap poussiéreux dans le département engineering, le prototype dessiné par Michelotti, a été le premier projet majeur à voir le jour à l'automne 1962.

    Baptisé "Bomb", le prototype n'a connu que quelques modifications mineures pour devenir la Spitfire que l'on connait. Le Tableau de bord avec les instruments au centre, commun aux versions conduite à gauche ou à droite était l'une d'elles.

    Le nom définitif est venu plus tard. N'en déplaise aux bien-pensants qui le voyaient comme un encouragement aux fous du volant, c'est bien Spitfire qui a été retenu. Evoquant le souvenir glorieux des chasseurs de la R.A.F vainqueurs de la Bataille d'Angleterre, c'était un nom très évocateur. 

    Avec ses deux places spacieuses, son style splendide et ses équipements supérieurs à ceux de ses concurrentes comme la Sprite ou la Midget, la Spitfire a été un succès immédiat. Les prévisions de vente ont rapidement été revues à la hausse. Avec son moteur double carburateurs, ses 145 km/h, l'overdrive qui n'a pas tardé à arriver ainsi que son comportement routier, la Spitfire enthousiasmait ses propriétaires.

    Produite de 1962 à 1980 à 315 142 exemplaires, la Spitfire est un succès incontesté pour Triumph.

  • Spitfire MKIV / 1500

    Pièces détachées Triumph Spitfire MKIV et 1500

    La Spitfire MkIV a été produite à 70 000 exemplaires de 1970 à 1974. Les nouveautés sont l'avant et l'arrière redessinés ainsi que l'intérieur qui gagne en modernité.

    La Spitfire 1500 est quant à elle produite à 95 000 exemplaires de 1974 à 1980. Elle gagne un moteur de 1 500 cm3 pour conserver ses performances suite à son adaptation aux normes anti-pollution du marché américain.

  • GT6

    Pièces détachées Triumph GT6

    Pièces et accessoires Triumph GT6 MK1, MK2, MK3

    C’est Michelotti qui dessine la Triumph GT6 alors que Triumph cherche une réponse à la MGB-GT. Sa ligne Fastback tellement British lui confère une personnalité unique. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, elle ne partage que peu d’éléments de carrosserie avec la Spitfire, même son capot est différent pour pouvoir accueillir son vrombissant 6 cylindres. Produite de 1966 à 1973 elle est assemblée dans l’usine de Coventry à 15818 exemplaires pour la MK1, 12066 pour la MK2 et 13042 pour la MK3.

    La GT6 est une Spitfire vitaminée. Elle est équipée d’un toit et surtout elle reçoit un moteur 6 cylindres en ligne rageur. Cette montée en gamme lui va bien et les acheteurs sont au rendez-vous. La version mk2 sera équipée d’une nouvelle suspension arrière qui améliorera grandement sa tenue de route. Aux États-Unis elle prendra le nom de GT6 +.

    Longtemps délaissée par les collectionneurs, la GT6 devient plus désirable ces dernières années. Elle fut créée pour proposer une GT abordable et performante. À l’époque la star du segment est la jaguar type-e qui fait le bonheur des acheteurs fortunés et fait rêver les autres… Son design et son 6 cylindres sont aujourd’hui redécouverts par les amateurs de GT classiques.

    L’équipe Betaset est fan de cette GT anglaise depuis de nombreuses années, c’est pourquoi nous avons un stock de pièces si important et disponible immédiatement. 

  • TR7

    pièces détachées Triumph TR7

    Pièces et accessoires pour Triumph TR7

    La Triumph TR7 est une voiture de sport Britannique fabriquée de septembre 1974 à octobre 1981par British Leyland. Elle fut lancée en premier aux États Unis en janvier 1975 puis au Royaume Uni en mai 1976. Le lancement sur le marché Britannique fut reporté par deux fois afin de fournir la demande importante rencontrée aux USA.

    112 368 coupés seront produits pour 28 864 roadsters. Quant aux TR8, 2 497 unités sortiront des usines.

    Dessinée par le designer Anglais Harris Mann, la TR7 était dans l'air du temps. La publicité disait "The shape of things to comme" que l'on peut comprendre comme la nouvelle tendance à venir. Le succès fut immédiat et la TR7 reste à ce jour la TR la plus vendue.

    Betaset vous propose une sélection de pièces détachées pour cette TR oubliée mais qui retrouve petit à petit la place qu'elle mérite dans le garage des collectionneurs.

  • Stag

    Pièces détachées pour Triumph Stag

    Pièces et accessoires Triumph Stag

    Dessinée par Giovanni Michelotti, la Triumph Stag a été imaginée comme une voiture sportive de luxe pour concurrencer les Mercedes SL. Produite de 1970 à 1977, 25 939 exemplaires furent écoulés par Triumph. Équipée du V8 3l de chez Triumph, la Stag reçut un accueil chaleureux dans les salons automobiles de l'époque. Détail original, la Stag fut la seule Triumph produite à porter le même nom que son prototype.

    Officiellement, un seul modèle de Stag a été produit mais officieusement les collectionneurs les désignent de la manière suivante d'après les numéros de production :

    • Stag "early" MK1 produite en 1970.
    • Stag MK1 : produite de 1971 à début 1973.
    • Stag MK2 : Produite courant 1973
    • Stag "Late" MK2 ou MK3 : produite entre 1974 et 1977.

    La réputation de manque de fiabilité de la Triumph Stag a longtemps nui à son image mais elle connut son heure de gloire dans James Bond "Les diamants sont éternels" lorsque 007 se rend aux Pays-Bas pour rencontrer Tiffany Case.

    L'équipe Betaset, passionnée de Triumph depuis 1991, dispose d'un stock de pièces disponibles immédiatement pour l'entretien courant votre Triumph Stag.

  • Hérald

    Pièces détachées Triumph Hérald 13/60

    La Triumph Herald est produite de 1959 à 1971 à environ 300 000 exemplaires. Produite à Coventry elle passe sous pavillon Triumph qui avait une meilleure image que Standard à l’époque.  Familiale et nostalgie d’une époque, elle sera immortalisée chez nous par Hergé dans les aventures de Tintin  « l’île Noire ». Elle est significative de la culture populaire de l’ époque et c’est ce qui la rend si attachante pour les collectionneurs.

    Dessinée par Michelotti, son châssis indépendant permet une déclinaison en berline, coupé, cabriolet, Break et fourgonnette. Ce sont les méthodes industrielles de l'époque et les règles d’importation Américaines qui dictent ce choix technique. En effet, afin d’assembler plus facilement la Herald sur place et d’éviter des droits de douane trop dissuasifs, les voitures sont expédiées en kit, ce qui est plus compliqué avec une conception monobloc.

    La triumph Herald possède une boîte de vitesses manuelle à 4 rapports sans Overdrive. Elle possèdera 3 moteurs de 948 cm3, 1147 cm3 pour la Herald 1200 et 1296 cm3.
    La structure à châssis indépendant sera partagée avec Vitesse, la Spitfire et la GT6. 

    Nous sommes heureux de proposer les pièces détachées indispensables à la survie des exemplaires de Herald encore en circulation. Nous espérons d’ailleurs qu’ils le seront encore longtemps.

  • Dolomite Sprint

    Pièces détachées Triumph Dolomite Sprint

    Pièces et accessoires Dolomite Sprint

    La Triumph Dolomite est une petite "saloon car" Anglaise produite par Triumph de Octobre 1972 à Août 1980. Pensée pour être la remplaçante de la Triumph Herald elle sera produite à 204 003 exemplaire toutes versions confondues. Cette voiture visait le secteur des voitures compactes, performantes et luxueuses occupé par des autos comme la BMW 2002 ou la Ford Cortina GXL. Bien équipée et confortable elle pouvait atteindre les 160 km/h et passait de 0 à 100 kM/h en un peu plus de 11s. 

    La Dolomite Sprint proprement dite a été lancée en 1973. Même si la Dolomite fut raffinée et performante, ses concurrentes se révélèrent plus performantes ce qui coûta beaucoup à la dolomite en terme d'image et de ventes. L'équipe d'ingénieurs menée par Spen King développe un nouveau moteur 16 soupapes de 1998 cm3 et de plus gros carburateurs qui lui valurent d'être la première voiture de série avec un moteur 16 soupapes.

    Produite de 1973 à 1980, 22 941 Dolomite Sprint sortirent des usines Triumph.

    • Dolomite 1300: Modèle de base, sellerie de base, phares simples, moteur de 1 296 cm3
    • Dolomite 1500: Idem 1300, moteur 1 493 cm3
    • Dolomite 1500HL: Version luxe, idem 1850, moteur 1 493 cm3
    • Dolomite 1850HL: Version luxe, moteur 1 850 cm3 OHC, aileron avant à partir de 1975
    • Dolomite Sprint: Version performance: Sellerie luxe, moteur 16 soupapes 1,998 cm3

    Vous trouverez sur Betaset.fr, un stock de pièces disponibles immédiatement, vous permettant de réaliser l'entretien courant de votre Dolomite Sprint

  • Vitesse

    Pièces détachées pour Triumph Vitesse

    Pièces et accessoires pour Triumph Vitesse

    La Triumph Vitesse est une voiture compacte 6 cylindres fabriquée par Standard-Triumph. Elle a été produite de 1962 à 1971 à 51 212 exemplaires. Dessinée par Giovanni Michelotti, elle existe en deux portes, deux portes cabriolet, 3 portes break. Michelotti a utilisé presque tous les panneaux de carrosserie de la Triumph Herald avec une nouvelle calandre à 4 phares. 

    L'intérieur a été bien amélioré par rapport à celui de la Herald. La sellerie est plus soignée et des hauts de porte en bois sont ajoutés pour être assortis au tableau de bord.

    • Vitesse 6 (1600): Produite de mai 1962 à septembre 1966 à 31 261 exemplaires
      • Saloon: 22 814 exemplaires
      • Cabriolet: 8 447 exemplaires (ces ventes comprennent la 679 Sports 6 vendue aux USA)
    • Vitesse 2 Litres: Produite de septembre 1966 à septembre 1968 à 10 830 exemplaires
      • Saloon: 7 328 exemplaires
      • Cabriolet: 3 502 exemplaires
    • Vitesse Mk II: Produite de juillet 1968 à juillet 1971 à 9 121 exemplaires
      • Saloon: 5 649 exemplaires
      • Cabriolet: 3 472 exemplaires

    Betaset vous propose des pièces en stock pour l'entretien courant de votre Triumph Vitesse.

  • Triumph 2000, 2500

    Pièces détachées pour Triumph 2000 - 2500

    Pièces et accessoires pour Triumph 2000

    La Triumph 2000 est une voiture moyenne à propulsion, produite par Triumph à Coventry de 1963 à 1977. 324 652 unités sont sorties de l'usine. Elle existe en berline et en break. Dessinée par Michelotti, elle a été équipée à l'origine d'un 6 cylindres en ligne de 1998 cm3 puis les versions 2.5 PI, 2005 TC et 2005 S recevront un 2 498 cm3 toujours 6 cylindres en ligne. Elle existe en transmission manuelle à 4 rapports, transmission manuelle 4 rapports plus overdrive et 3 rapports automatique.

    Betaset vous propose des pièces en stock pour l'entretien courant de votre Triumph 2000.